MES 10 PROPOSITIONS POUR SAUVER L’OASIS DE GABES ET INITIER UN AUTRE MODELE DE DEVELOPPEMENT ECOLOGIQUE, JUSTE, SOCIAL ET DURABLE

MES 10 PROPOSITIONS POUR SAUVER L’OASIS DE GABES ET INITIER UN AUTRE MODELE DE DEVELOPPEMENT ECOLOGIQUE, JUSTE, SOCIAL ET DURABLE 

 

Gabes 1 Gabes 8 Gabes 2 OASIS CHNENNI (18) OASIS CHNENNI (17) P1010297 OASIS CHNENNI (19) OASIS CHNENNI (14) OASIS CHNENNI (15) OASIS CHNENNI (16) P1010296 P1010133 Jaquette Dvd HD MAQUETTE DVD GABES LABESS AFFICHE Carnets Du Paysage Ayeb Carnet du Paysage Ayeb

Lors des différentes projections de mon dernier film Gabes Labess (voir https://www.facebook.com/GabesLabess ), une question est revenue souvent dans les discussions : est-ce que tu/vous as/avez des solutions à proposer ?

Cherchant d’abord à favoriser le débat, j’ai, à chaque fois, évité de donner des solutions prêtes à « consommer ».

Finalement, je pense que la question est justifiée. Il est trop facile de dénoncer sans jamais rien proposer.

Aujourd’hui, j’ai envie de proposer un plan plus complet pour sauver l’oasis de Gabes. Mais ce plan n’est évidement pas LE PLAN. C’est tout juste un ensemble de propositions pour enrichir et élargir le débat sur les moyens de mettre fin à la catastrophe en cours à Gabes et, plus généralement, sur les modèles de développement que nous souhaitons :

10 PROPOSITIONS
1 – Fermer immédiatement l’ensemble des usines polluantes et consommatrices d’eau du complexe chimique de Gabes. Il faut commencer par celles qui rejettent encore leurs déchets dans la mer…
2 – Créer un fond particulier financé par une « taxe pollution » et destiné à lancer un Projet de Dépollution de l’Oasis et du Golfe de Gabes (Le PDOGG)
3 – L’ensemble des employé(e)s des usines fermées seront automatiquement « affecté(e)s » à ce nouveau projet (PDOGG), sans interruptions de salaires.
4 – Généraliser l’agriculture Biologique, en interdisant angrais, insecticides et pesticides chimiques sur l’ensemble des terres agricoles des oasis de Gabes.
5 – Généraliser la gratuitÉ totale de l’eau d’irrigations (dans la limite des besoins réels) à toutes les exploitations qui ne dépassent pas cinq hectares et qui s’engagement à produire exclusivement des produits alimentaires biologique non destinés à l’exportation.
6 – Surtaxer toute utilisation d’eaux d’irrigation dans les nouvelles exploitations dans la steppe entourant les oasis. Le prix de l’eau d’irrigation à imposer dans ces nouveaux périmètres doit augmenter sensiblement si les cultures sont pratiquées en hors-saison ou si les produits sont destinés à l’exportation.
7 – Récompenser les pratiques agricoles qui protègent les ressources locales (l’eau, la terre, la biodiversité…) et l’environnement dans les oasis.
8 – Soutenir financièrement les petits pêcheurs qui s’engagent à protéger les ressources et à s’impliquer dans la dépollution du Golfe de Gabes.
9 – Créer une Ecole Supérieure de l’Environnement et du Développement Durable (ESEDD) à Gabes.
10 – Favoriser le développement d’un tourisme alternatif respectueux de l’environnement.

JUSTIFICATION :

Située sur la côte sud-est de la Tunisie, l’oasis de Gabès est l’unique oasis littorale dans le monde. Un véritable patrimoine naturel riche en biodiversité végétale et animale.

Les habitants de Gabes aimaient l’appeler « Le Paradis du Monde »

C’est une région agricole traditionnellement irriguée par des sources artésiennes.

Depuis le début des années 70, l’oasis subit une dégradation accélérée qui la menace dans son existence. Sa superficie agricole est tombée de 1250 hectares en 1990 à environ 650 hectares aujourd’hui.

La construction du complexe chimique de Gabes a privé l’oasis de la moitié de son eau d’irrigation.

Inauguré en 1972 ce complexe pollue l’air, l’eau, la terre et la mer, dans laquelle sont déversés, depuis 40 ans, la totalité des déchets chimiques.

Il y a aussi l’agriculture d’investissement qui se développe sur la steppe entourant l’oasis.

Elle consomme des volumes considérables d’eaux souterraines pompées dans les nappes profondes non renouvelables.

Il y a, enfin, l’urbanisation croissante sur les terres agricoles de l’oasis.

– Un patrimoine naturel exceptionnel est en train de se perdre.

– Des centaines de paysans sont privés de leurs ressources en terre et en eau. Ils subissent ainsi l’injustice et l’exclusion sociale et économique.

– Les habitants de GABES sont exposés à de nombreuses maladies graves provoquées par la pollution.

Mais ils ne désespèrent pas et continuent à résister. Ils multiplient les initiatives pour faire entendre leurs revendications : la protection de leur oasis, la fin de la pollution chimique et la dignité.

Le Film :

Film : Gabes Labess

Réalisateur : Habib Ayeb

Production :

5/5 Productions (Tunis-Tunisie)

&

Les Productions Amaru (Paris-France)

Année : 2014 (janvier)

« Gabès Labess » (Tout va bien à Gabès) questionne les modèles actuels de développement en mettant l’accent sur l’oasis de Gabès, la seule oasis côtière dans le monde. Ce qui était autrefois considéré comme «le paradis du monde» a été transformé en une catastrophe économique, sociale et écologique, par la construction, dans les années 1970, d’un complexe industriel chimique qui a privé les agriculteurs locaux de leur eau, de leurs terres arables, de leur bien-être économique et de leur dignité. Des entretiens avec des habitants de Gabès témoignent des multiples difficultés et problèmes auxquels ils sont exposés : pollution de l’eau, de l’air, des terres et de la mer; réduction des terres arables et des ressources en eau ; augmentation de maladies graves (ostéoporose, les cancers, les allergies), et progressive extinction d’un patrimoine social et écologique exceptionnel. « Gabès Labess » est un cri d’alarme, un appel à agir avant qu’il ne soit trop tard …

https://www.facebook.com/GabesLabess

Voir aussi :

http://www.kapitalis.com/tribune/7676-tunisie-les-oasis-de-gabes-se-meurent-jaccuse-et-je-propose.html

Publicités

A propos Habib Ayeb

Géographe et Réalisateur
Cet article, publié dans Environnement et Ressources Naturelles, Images, Photos, Politique, Publications, Tunisie, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s